Sénégal: Le pétrole, l’autre pilier de développement industriel

Le Sénégal devient officiellement un pays producteur de pétrole. Il intègre ainsi le cercle des pays producteurs de pétrole en Afrique. 

Woodside Energy, l’opérateur australien majoritaire dans ce projet, a annoncé le démarrage de l’extraction de l’or noir sur le champ pétrolier de Sangomar, situé au large des côtes africaines. Par an, le puits pétrolier devrait générer plus d’un milliard d’euros. L’extraction des premières gouttes de pétrole du champ offshore de Sangomar, opéré par la société australienne Woodside, ouvre des perspectives prometteuses pour l’avenir.

Le  site a une capacité de production de 100 000 barils par jour et représente un investissement stratégique majeur pour le pays. La sécurité de cette production inaugurale souligne le savoir-faire de Woodside dans la réalisation de projets de classe mondiale, malgré les défis mondiaux sans précédent.

A (re) lire : Économie: Le pétrole nigérien en partant pour Pékin via les eaux béninoises

Cette avancée est le fruit d’une collaboration étroite entre Woodside, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et d’autres partenaires locaux et internationaux. L’investissement massif dans la Phase 1 du projet témoigne de la confiance dans le potentiel du secteur pétrolier sénégalais. Le site est situé à 100 kilomètres des côtes et est doté d’une capacité de stockage de 1,3 million de barils, offrant une plateforme essentielle pour l’exploitation future du champ.

Cette production pétrolière inaugure une nouvelle ère de croissance économique et d’innovation pour le Sénégal. Alors que les activités de forage et de mise en service se poursuivent, l’avenir du secteur pétrolier sénégalais s’annonce prometteur, offrant des opportunités de développement durable pour le pays et sa population.

Rejoignez-nous ici :

Donnez-nous votre avis

En savoir plus sur SUNVI MEDIA

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading